Faites votre diagnostic moteur chez nous

Analyse d'huile moteur

FAQ

Toutes les réponses à vos questions

concernant l’analyse d’huile pour votre moteur

A quoi correspond la norme ACEA ?

Les constructeurs de moteurs européens ont développé leur propre système de classification. Elle est établie par l’ACEA, anciennement CCMC ou "Comité des Constructeurs du Marché Commun" et reste donc employée sous le vocable de normes CCMC. Le principe est de renvoyer la classification API et d’y ajouter des exigences. De plus, une distinction est établie entre les moteurs diesel et les moteurs essence. La classification pour les moteurs diesel est exprimée par la lettre D (Diesel) suivie d’un chiffre et pour les moteurs essence par la lettre G (Gasoline) suivie d’un chiffre.

Les normes ACEA se distinguent en trois groupes :

A pour les moteurs essence,

B pour les moteurs diesel de tourisme,

E pour les moteurs diesel de véhicules utilitaires et poids lourds.

Chaque groupe de spécification comprend plusieurs niveaux de performance indiqués par un chiffre (1,2,3, ...), suivi des deux derniers chiffres de l’année d’introduction de la version la plus récente.

On trouve ainsi pour les moteurs essence les normes suivantes :

A1-96: huiles économisant l’énergie.

A2-96: huiles pour usage normal.

A3-96: huiles pour service sévère.

Peut-on connaître le kilométrage exact d’un moteur ?

Non, comme pour l’analyse de sang, il est impossible de connaître l’âge d’un patient à partir de ses résultats d’analyse. Néanmoins, on peut déterminer si le moteur est en bon état et cela quel que soit son kilométrage.

Que révèle une analyse de l’huile dans le moteur ?

Une analyse révèle un diagnostic précis sur son état :

  • Réglages, carburation, injection, combustion, usures, défaut de filtration, pollution par du liquide de refroidissement, anomalies diverses.

  • La qualité des réglages (allumage, carburation et injection)

  • L’étanchéité du circuit d’air et du circuit d’eau

  • L’usure générale du haut et du bas moteur

  • Les dépôts présents en quantité anormale.

A quel moment est-il judicieux de faire une analyse d’huile ?

  • Avant l’achat ou la revente d’un bien (auto, moto, camion, bateau, camping-car, avion, ULM …)

  • Suite à l’apparition de défauts de fonctionnements : bruits, fumées, manque de puissance, surconsommation d’huile ou de carburant, démarrage difficile.

  • A tout moment pour suivre ou connaître l’état de son moteur et les travaux à prévoir.

Au bout de combien de temps l’huile doit-elle être dans le moteur avant de pouvoir être analysée ?

Durant son fonctionnement, le moteur libère des particules métalliques et des éléments de contamination dans l’huile. C’est à partir d’environ 1500 kilomètres ou 15 heures de fonctionnement que nous sommes en mesure de savoir si l’usure et le fonctionnement d’un moteur sont normaux ou non.

Est-il possible de déterminer la marque du lubrifiant ?

Non, car il existe sur le marché un grand nombre de lubrifiants, tous différents en terme de composition. Il sera donc difficile de déterminer avec certitude la marque d’un lubrifiant.

Nous pourrons, néanmoins :

  • Indiquer le type de formulation (minérale, semi-synthétique, synthétique),

  • Apprécier suivant le degré d’altération du lubrifiant, le grade de viscosité,

  • Etablir une similitude par comparaison entre l’échantillon d’huile usée et un échantillon d’huile neuve.

Est-il possible de déterminer si le moteur est en bon état mécanique ?

Oui, Le résultat de l’analyse indique l’état d’usure au moment du prélèvement et indique si le moteur présente des dysfonctionnements.

Est-il possible de déterminer le kilométrage exact d’un moteur ?

Non, par contre on peut déterminer si le moteur est en bon état, quel que soit le kilométrage parcouru.

Peut-on savoir si la vidange a été faite très récemment ?

Oui. Tout à fait.

Combien coûte une analyse d’huile ?

Le coût de l’analyse est de 69 Euros TTC. Ce prix comprend le Kit et l’analyse.

Pourquoi n’y a-t-il pas de seuils pour les valeurs sur les rapports ?


Tout simplement car tous les moteurs se comportent différemment et fonctionnent dans des conditions variables. De plus, il faut tenir compte du type d’huile utilisé ainsi que son temps de service.